mercredi 14 février 2018

Les fondements philosophiques de l’« agronomie naturelle » selon Fukuoka / Augustin Berque

Échantillon de semences de blé germé
(Musée de l'agriculture de l'alimentation, Ottawa)
source
Les relations homme-nature dans la transition agroécologique
Les Journées scientifiques de SupAgro – Montpellier, 21 novembre 2017 –

Les fondements philosophiquesde l’« agronomie naturelle » selon Fukuoka

par Augustin Berque


Résumé : Fukuoka Masanobu (1913-2008) promouvait une « agronomie naturelle » (shizen nôhô) fondée sur la négation des principes de l’agronomie moderne : pas de machines, pas de labour, pas d’engrais chimiques, pas de pesticides, pas de désherbage, pas d’élagage. On montre les racines taoïstes et bouddhiques de sa manière de penser, pour terminer sur un rapprochement entre Fukuoka, Hésiode et Virgile, et un éloge de l’inartifice.

Plan : § 1 L’agronomie naturelle ;  § 2. La nature ; § 3. La négation ; § 4. La relation ; § 5. La recouvrance de l’Âge d’or.